Pâques en l’Année de la Miséricorde

ALLÉLUIA POUR LES VIVANTS ! 

À la pointe de l’aurore quelques femmes viennent à un tombeau en dehors des murs de Jérusalem. La voix des anges résonne à leurs oreilles : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? » 
Les tombeaux ne nous manquent pas en cette époque troublée : ceux des victimes des guerres, des attentats, des épidémies, des famines, des pauvretés… Il y a aussi les sépultures de nos proches face auxquelles nous nous trouvons trop souvent démunis.
La nuit paraît tout recouvrir, froide, interminable, implacable.  Pourtant, en ce matin de Pâques, nous aussi entendons toujours les anges : « Le Christ est ressuscité comme il l’avait dit ! »
Le Dieu que nous célébrons n’est pas celui de la mort : il est le Dieu des vivants ! Le Dieu que nous célébrons n’est pas indifférent à la mort des hommes : il a voulu en faire lui-même l’expérience. 
Le Seigneur n’a pas promis que nous ne connaîtrions plus la mort mais il a manifesté que, désormais, le tombeau dans lequel les hommes sont déposés est devenu, en réalité, un lieu d’espérance ! À la fin de la nuit obscure, c’est Lui qui roule les lourdes pierres qui les tenaient prisonniers pour qu’ils se lèvent, pour qu’ils se tiennent debout dans l’attitude de la Résurrection. 

Voilà pourquoi, dans l’espérance pascale, nous devons pratiquer les « œuvres de miséricorde » aussi bien corporelles que spirituelles envers les frères qui souffrent, envers les frères qui meurent. (Cf. Livret du Jubilé, pages 11,12 et 13)
Souvent, le Pape François invite les baptisés, ceux qui ont reçu l’onction du Saint Chrême, à répandre l’huile de la Miséricorde sur les blessures du prochain. 

Le tombeau de Jérusalem est vide. Le Christ est vraiment ressuscité !

L’Exsultet de la nuit pascale chante : 
« Qu’éclate dans le ciel la joie des anges !
Qu’éclate de partout la joie du monde !
Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu !
La lumière éclaire l’Église,
La lumière éclaire la terre,
Peuples chantez ! » 

Joyeuses Pâques en cette Année Sainte !   

Mgr Yvon Aybram Curé 
(F.I.P. de dimanche 27 mars 2016)

Resurrection_Fra_Angelico