Denier de l’Eglise

L’État ne subventionnant aucun culte, les seules ressources de l’Église proviennent des dons des fidèles. C’est par conséquent un devoir pour chaque fidèle de participer financièrement aux charges de son Église. Ces ressources ont quatre origines principales : le denier de l’Église ; les quêtes ; les actes cultuels (baptêmes, mariages, obsèques) ; les offrandes des messes.

En plus il peut y avoir des legs (personnes sans héritier direct par exemple) ou des dons pour soutenir certains projets pastoraux, immobiliers…

La participation financière des catholiques, selon leurs possibilités, est vitale pour l’Église.

Pour faire un don en ligne :

Donner à l’Église c’est soutenir sa présence et son rôle dans la société et lui fournir les moyens d’accomplir sa mission.
” Osez la générosité ! N’ayez pas peur de donner ! sans moyens matériels, impossible de faire vivre notre Communauté, impossible de partager. Merci de ce que vous ferez.” Mgr Aybram Curé

Qui peut donner ?
Tout le monde. C’est une contribution volontaire de tout catholique ou de toute personne qui souhaite soutenir la vie de l’Église locale. Il est bon aussi de sensibiliser à ce sujet toutes les personnes, en particulier les jeunes, ayant un contact avec l’Église pour un mariage, un baptême, des obsèques, etc.

A quoi sert-il ?
Verser un traitement aux prêtres (équivalent au SMIC). Rémunérer des permanents pastoraux. Éclairer, chauffer, entretenir l’ensemble des locaux (église, chapelle, logement, salles paroissiales).

Circulation de l’argent dans le diocèse de Nanterre :

  • Les paroisses collectent tout (denier, quêtes…).
  • Elles conservent ces recettes, mais reversent un pourcentage, le « forfait » à l’Évêché (« la caisse diocésaine »).
  • Les paroisses assurent toutes les charges (traitement des prêtres et des salariés, entretien de l’immobilier…).
  • La caisse diocésaine assure les charges à caractère diocésain, régional et national.

À l’Association Diocésaine de Nanterre, l’Économat est chargé de la gestion de ces ressources et des charges, au service des paroisses , ainsi qu’au niveau des :

  • personnes : traitement, logement, cotisations sociales, formation des prêtres en activité ou retraités, et salaire des personnes travaillant à l’ADN ;
  • biens : évêché, séminaire, biens paroissiaux construits après 1905, travaux, impôts et assurances ;
  • structures : charges régionales, nationales et soutien aux services et aumôneries.

La caisse diocésaine finance en partie la Maison Marie-Thérèse à Paris (maison de retraite pour les prêtres et des religieuses de la Zone Apostolique de Paris).

Combien donner ?
Chacun offre selon ses possibilités. Vous pouvez donner l’équivalent de 1% de vos revenus annuels, 10% de votre impôt, ou la valeur de 2 ou 3 journées de travail. Si vous êtes imposables, vous pouvez déduire 66% de votre don du montant de votre impôt. Ainsi, en donnant 200€, vous bénéficiez d’une remise d’impôt de 132€, et votre don vous revient en fait à 68€.

Vous pouvez participer au Denier de l’Église en adressant un chèque à votre Paroisse ou éventuellement à l’Évêché, en précisant bien quelle est votre Paroisse. Des tracts du Denier de l’Église (ici) et des enveloppes sont à votre disposition sur les présentoirs dans l’église et auprès des Secrétariats. Vous pouvez aussi donner en ligne (voir ci-dessus).

L’Église nous accompagne tout au long de notre vie, soutenons-la aussi financièrement. Nous vous remercions pour votre générosité et votre participation à la vie de l’Église.

Consultez ici les comptes de votre paroisse :
Saint-Jean-Baptiste : fip n°29 de dimanche 19 mars 2017
Bienheureuse-Isabelle : fip n°29 de dimanche 19 mars 2017

Consultez le site du Diocèse (ICI)

Un commentaire, une question ?