La bénédiction des maisons

« La famille chrétienne est une révélation et une réalisation spécifique de la communion ecclésiale, c’est pourquoi elle peut et elle doit se dire Eglise domestique. » (saint Jean-Paul II, exhortation Familiaris consortio, 1981, n° 21).

Parmi les belles traditions des chrétiens au temps de Pâques, il faut rappeler celle de faire bénir sa maison par un prêtre.
Il s’agit de remercier le Seigneur, de placer sous sa protection tout ce qui se vit dans sa maison ou dans son appartement et de lui confier ceux qui y habitent et ceux qui y sont accueillis.
Cette pratique est solidement enracinée dans la sagesse de l’Église, spécialement pour des jours privilégiés comme ceux du temps pascal qui se déroule jusqu’à la Pentecôte.

Il faut évoquer la liturgie d’Israël qui se souvient du sang de l’agneau pascal dont les Hébreux marquaient les montants de leurs portes au moment de la sortie d’Égypte (cf. Ex 12, 13).

Jésus lui-même aimait visiter les maisons, comme celle de Lazare, Marthe et Marie ; à Zachée il dit : « Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. (…) Aujourd’hui le salut est arrivé pour cette maison. » (Lc 19, 5.9).

De plus il a donné une consigne aux disciples qu’il envoyait en mission : « Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison“ » (Lc 10, 5).

Dans le Directoire sur la piété populaire et la liturgie (2001) l’Église présente cette coutume pleine de signification : « La bénédiction annuelle des familles, qui a lieu à leur domicile, se déroule ordinairement durant le temps pascal, ou à d’autres moments de l’année. Cette visite traditionnelle très appréciée par les fidèles, que les curés et leurs collaborateurs sont vivement invités à accomplir, constitue une occasion très précieuse pour ces derniers de rappeler aux familles chrétiennes la présence constante de la bénédiction de Dieu, et l’invitation à vivre en se conformant au message de l’Évangile; cette démarche a donc pour but d’exhorter les parents et les enfants à conserver et à développer le mystère de la famille en tant qu’ “Église domestique”. » (n° 152).

Cette dernière expression traditionnelle vient de l’évêque de Constantinople, saint Jean Chrysostome (4e siècle). Les chrétiens se souviennent ainsi que le Christ est là jusque dans leur maison, au cœur de leur couple et de leur famille.

Comment faire ?
C’est très simple : il suffit de faire la demande au Secrétariat paroissial et un prêtre prendra contact avec vous pour fixer le moment le plus opportun et les modalités concrètes.

C’est aussi l’occasion de convier à ce temps de prière des voisins ou des amis afin de les associer à la célébration qui dure environ un quart d’heure. Tout doit se passer très simplement : en aucun cas il ne s’agit d’organiser une mondanité.

(Cf. Fip n°32 de dimanche 8 avril 2018)
Mgr Yvon Aybram Curé-Doyen

 

RITUEL DE LA BÉNÉDICTION
D’UNE MAISON AU TEMPS DE PÂQUES

En entrant, le prêtre dit :
Au nom du Seigneur, paix à cette maison et à tous ceux qui l’habitent.

On fait la lecture d’un texte biblique

Intercession :
Tu es béni, Dieu notre Père; toi qui as protégé les maisons des Hébreux par le sang de l’Agneau pascal; tu nous as donné en ton Fils Jésus l’Agneau véritable qui nous sauve par sa mort. Nous t’en prions: protège, réconforte et défends ceux qui habitent cette maison. Seigneur, exauce-nous.
R/ Seigneur, exauce-nous.

Tu es béni, Seigneur Jésus ressuscité, toi qui es entré au soir de Pâques dans la maison d’Emmaüs, avec deux de tes disciples. Nous t’en prions: entre et demeure dans cette maison, manifeste ta présence à ceux qui s’y trouvent. Seigneur, exauce-nous.
R/ Seigneur, exauce-nous.

Tu es béni, Esprit Saint, toi qui es partout présent et qui fais de nous ta demeure. Nous t’en prions: fais vivre dans l’amour ceux qui habitent sous ce toit et ceux qui y seront accueillis. Seigneur, exauce-nous.
R/ Seigneur, exauce-nous.

Le prêtre bénit l’eau qui a été préparée :
Que cette eau vous rappelle votre baptême dans le Christ, lui qui vous a sauvés par sa mort et sa résurrection.

Il asperge ensuite la maison, en disant :
Que Dieu tout-puissant bénisse cette maison,
pour qu’en ses murs règnent la paix, l’amour et la joie.
Que Dieu vous bénisse tous en sa bonté,
le Père, le Fils, + et le Saint-Esprit.
R/ Amen.

Du Livre des bénédictions (1987, n° 491)