Le Conseil économique

Le droit de l’Église le prévoit dans chaque paroisse (Can 537) : «  il sera régi, en plus du droit universel, par les règles que l’évêque diocésain aura portées. »

Mgr Daucourt en a traité dans les « Orientations pour la mission des catholiques du diocèse de Nanterre » (2009) : « Renouveler l’organisation du service matériel et économique des paroisses ».
Il écrivait : « Les curés sont canoniquement responsables de l’administration des biens des paroisses qui leur sont confiées. (…) l’administration de ces biens n’est qu’un moyen pour assurer pleinement la mission d’évangélisation, notamment dans sa dimension “diaconale” comme le précise le droit de l’Église (canon 1254, § 2) : “pour organiser le culte public, procurer l’honnête subsistance du clergé et des autres ministres, accomplir les œuvres de l’apostolat sacré et de la charité, surtout envers les plus pauvres.” Le conseil économique, en lien avec l’Équipe d’Animation Pastorale et le conseil paroissial, est là pour y veiller. Dans ce domaine, comme dans les autres charges curiales (catéchèse, liturgie) le curé ne doit pas porter seul cette charge, mais développer la collaboration pastorale avec des personnes dignes de confiance et compétentes qui pourront porter, en lien étroit avec le curé, cette charge si importante. » (pp. 75-76).

Dans ces mêmes « Orientations », l’Évêque annonce : « Dans chaque paroisse, un poste d’économe paroissial est créé. L’économe paroissial est appelé et nommé par le curé pour une durée de 4 ans renouvelables. En étroite collaboration avec celui-ci et sous sa responsabilité, il a en charge l’organisation matérielle et économique de la paroisse. Il en rend compte auprès du curé. » (p. 83).

Mgr Yvon Aybram – fip 06.10.2013

 

Chacune de nos deux Paroisses (Bienheureuse-Isabelle et Saint-Jean-Baptiste) dispose d’un Conseil économique ; il se réunit régulièrement sous la présidence du Curé.

Les deux paroisses bénéficient du même Économe : Jean-Marie Huot. À ce titre, il est membre de l’EAP. Les membres de ces deux Conseils sont :

pour Bienheureuse-Isabelle : Mgr Yvon Aybram, Gérard Caravita, Rémy Klausz, René Peigné, , Jean-Louis Pouyer.

pour Saint-Jean-Baptiste : Mgr Yvon Aybram, Bertrand Boëlle, Benoît de Cordoüe, Anselmo Fernandez, Samuel Guillaume, Jean-Pierre Masson, Bernard Roussel.